Rechercher

L'Ours transparent - Cécile Metzger


Salon du livre jeunesse de Montreuil, 2018. C'était la première fois que j'allais à un salon du livre pour montrer mon travail d'illustratrice. Il fait chaud et je suis excessivement stressée. Du coup j'achète plein de livres. Enfin, même détendue j'aurai acheté plein de livres, le stress est une mauvaise excuse. En plus, les salons sont des occasions parfaites pour découvrir de nouvelles maisons d'édition et des auteurs qu'on ne trouve pas encore en librairie. C'était le cas de l'Ours transparent, premier album écrit et illustré par Cécile Metzger.


Dans un monde gris, vit un ours gris. Enfin il n'est pas vraiment gris, c'est plus compliqué : en fait, il est transparent. Mais dans une maison grise, entouré d'objet gris, il apparaît tout gris lui aussi. Mais un jour, des petits insectes colorés entrent par sa fenêtre et viennent troubler le brouillard de son quotidien. D'où viennent-ils ?

Dans la maison d'à côté, une vieille dame vient de s'installer. Madame Odette. Et Odette, elle aime bien les fleurs, le rose, le orange, elle chante, rigole, vit. Tout ce bruit embête beaucoup l'ours au départ. C'est seulement lorsqu'il n'entend plus madame Odette qu'il se rend compte qu'étant transparent, il n'est gris que parce qu'il refuse de sortir de sa maison toute terne et triste. Il est temps d'aller à la rencontre de sa voisine.



L'Ours transparent est un album tout en douceur qui met en image le besoin d'aimer et d'être aimé. On a besoin des couleurs d'une madame Odette pour ne plus se sentir seul et vide. Autour de cette ode à la vie, de cette poésie, les aquarelles de Cécile Metzger (qui ont un côté assez textile) prennent parfois le dessus, et c'est avec joie. Pas besoin de mots pour faire comprendre des émotions, la sensibilité de ses illustrations suffisent à cela.


Est-ce un album sur l'amitié ? Sur la dépression ? Sûrement un peu des deux. Ce qui est sûr, c'est que mon coup de foudre pour cet ours ronchon et le jardin de madame Odette s'est transformé en véritable amour durant les deux années pendant lesquelles l'album a siégé dans ma bibliothèque. Il a ce petit truc en plus que je ne saurais expliquer autrement qu'en disant qu'il a une âme, et là encore ce n'est pas très clair.



Cécile Metzger, L'Ours transparent, Obriart, octobre 2018

  • Feuilleter les premières pages sur le site de l'éditeur ICI

0 commentaire